Éthéré : Définition simple et facile du dictionnaire

Drôle de Dame...

J'habite à la campagne. Ce qui est parfait pour une randonneuse comme moi. Me balader dans les bois m'apaise beaucoup. J'aime bien suivre des chemins que peu de personnes utilisent. Ainsi, je suis tranquille et je peux profiter de la Nature. Je pensais être la seule à connaître ses chemins escarpés. Mais, je me trompais...
Un jour, je me baladais dans les bois qui entouraient un vieux château. Il était en ruines toutefois ses tours étaient encore debout. Il était magnifique avec le soleil couchant donc j'ai décidé de prendre des photos avec mon portable. Soudain, la pluie est arrivée et je me suis dépêchée de courir vers ma voiture. Le soir, une fois installée tranquillement chez moi, je regardais mes photos. Et... J'ai découvert quelque chose d'hallucinant ! Au début, je croyais rêver et je pensais à une anomalie de mon portable. Pour être certaine de ce que je voyais, j'ai transféré les photos sur mon ordinateur pour avoir un plus grand format. Il n'y avait pas de doute. On voyait une femme perchée sur une des tours du château. Elle avait l'air triste et elle était translucide, nappée d'une fumée blanche. Je restais un long moment à observer les photos. Comment avais-je pu rater cette femme ? J'étais certaine d'être seule au pied du château.
Le lendemain, je suis repartie vers le château mais cette fois avec mon amie, Louise. Je lui avais raconté mon histoire et elle était partante pour une « chasse aux fantômes ». Car pour elle, il n'y avait pas de doute possible : c'était un esprit errant qui hantait le château. Pourtant, on a cherché sur internet, dans nos livres régionaux et de légendes, rien ne dit qu'il y avait un fantôme dans ce château. J'ai même appelé ma grand-mère pour lui demander si elle connaissait une histoire paranormale à propos du château. Elle m'a répondu que non. On sait juste qu'il avait été bâti au Moyen-Age et il s'est effondré lors des batailles quelques siècles plus tard. Aucune famille n'est venue acheter le bâtiment pour le restaurer donc il appartient à la commune du coin. Il n'y a aucun mystère normalement... On a attendu la fin de la journée, à peu près aux mêmes heures où j'avais pris les photos. Il fallait marcher environ une heure à travers bois avant d'arriver au château. Louise était excitée comme une puce alors que moi, j'étais anxieuse. J'avais un mauvais pressentiment.
-Tu crois qu'on pourra lui parler, me demanda Louise avec un grand sourire.
\-Je ne préfère pas... Puis, c'est peut-être une personne en chair et en os qui se déguise pour effrayer les gens, dis-je, essayant de rester rationnelle. \-On va voir ça ! Je suis certaine qu'il n'y a rien pour grimper au-dessus de la tour, renchérit mon amie. 
Quand nous sommes arrivées au château, j'ai montré à Louise où j'avais pris les photos. On s'est replacé exactement pareil, le soleil n'allait pas tarder à se coucher. Mon amie est allée vers la tour, elle est entrée dedans alors que je restais à l'extérieur. L'angoisse m'envahissait d'un coup. Je regardais partout autour de moi. Je sentais un regard alors que je ne voyais personne. C'était déroutant comme sensation. Des frissons me submergeaient, j'étais mal à l'aise. Alors que Louise agissait comme une gamine devant un paquet de bonbons. Elle avait un sourire large jusqu'aux oreilles, elle faisait des allers et venues dans le château.
-Viens, Rose ! Tu devrais voir ça, m'appela mon amie depuis l'intérieur de la tour.
\-Pourquoi ? \-Viens, je te dis ! \-Argh... 
J'hésitais beaucoup. J'avais peur de quelque chose mais je ne savais pas quoi exactement. Louise est venue me chercher pour me pousser dans cette satanée tour. Dès que j'ai posé un pied dans le bâtiment, j'ai eu des haut-le-cœur. Et un énorme poids s'est abattu sur mes épaules. C'était très étrange car mon amie n'avait pas l'air de ressentir la même chose que moi. Au contraire, elle gambadait partout dans la tour. Il n'y avait plus de toit donc je pouvais voir la nuit tomber. Ce qui était étonnant était qu'il restait quelques éléments sur la tour : des cheminées, des bouts de poutres pourries et des peintures murales légèrement abîmées par le temps. Il n'y avait aucune trace d'échelle ou des escaliers qui auraient pu aider une femme à monter sur la tour.
-Tu vois ! Je te l'avais dit ! C'est bien un fantôme !
-Elle a peut-être escaladé la tour, dis-je, souhaitant rester réaliste.
\-La tour est trop fragile pour pouvoir mettre des crochets d'escalade, protestait mon amie, sérieuse. 
Elle n'avait pas tort cependant je ne voulais pas accepter la version du fantôme. C'était trop irréel pour moi. Je n'avais jamais cru au paranormal, je trouvais que le monde actuel était bien compliqué sans ajouter des esprits frappeurs ou des monstres cachés.
-On va prendre des photos comme tu l'as fait hier, dit Louise, motivée.
\-D'accord mais ça serait trop beau de photographier une nouvelle fois cette femme. \-Ne sois pas rabat-joie, Rose ! L'espoir fait vivre, conclut mon amie, déterminée. 
Pendant un long moment, nous prenons en photo le château sous toutes les coutures. Louise ne voulait pas attendre d'être à la maison pour regarder les photos. Elle commençait à faire défiler les images quand un son s'est mis à résonner. C'était faible... On aurait dit un murmure. Je n'ai pas compris le mot ou la phrase, c'était trop loin. La nuit était tombée, j'ai allumé ma lampe et j'ai cherché la source de ce son qui continuait de résonner. Instinctivement, je suis partie dans la tour. Le son s'est arrêté dès que je suis entrée dans le bâtiment. Bizarre... J'ai éclairé toute la tour avec ma lampe pour voir si quelqu'un était caché. Personne... Et l'impression d'être observée s'accentuait de plus en plus. Soudain, un froid glacial m'a enveloppé et j'ai senti une main m'attraper doucement l'épaule. Je me suis retournée d'un coup ! Ma lampe ne me montrait rien. J'étais pétrifiée comme une statue. Ce n'était pas possible !
-LOUISE ! CE N'EST PAS DRÔLE, dis-je pensant que mon amie me faisait une blague.
\-QUOI ?! JE NE T'ENTENDS PAS, répondit ma camarade qui était toujours à l'extérieur de la tour. 
La peur s'immisçait en moi à vive allure. Il y avait quelque chose, c'était certain ! Je commençais à grelotter à cause du froid. Tout d'un coup, quelque chose est passé devant le faisceau lumineux de ma lampe. C'était tellement rapide que je n'ai pas vu ce que c'était exactement ! Terrifiée, je ne savais pas quoi faire à part gesticuler dans tous les sens avec ma lampe. C'était peut-être une bestiole ! Avec la lumière, elle avait eu peur et elle avait fui. Puis, ma lampe s'est mise à clignoter. Non ! Non ! Pas maintenant ! Terrifiée à l'idée d'être dans l'obscurité, j'ai décidé de sortir de la tour. Il fallait fuir ! Vite ! Cependant, j'ai eu des ratés : mon corps ne m'obéissait plus, j'ai mis quelques secondes pour me décoller du sol. J'ai couru comme une dératée vers mon amie.
-ON S'EN VA, LOUISE, insistais-je, en la tirant par la manche.
\-Pourquoi ? \-Je... J'ai... 
Je n’arrivais pas à expliquer ce que j'avais vécu. Je tremblais comme une feuille. C'était tellement surréaliste pour moi ! C'était sûrement mon cerveau qui m'avait joué un tour ! L'atmosphère des lieux pouvait faire travailler mon imagination ! La nuit, la forêt, un château en ruines étaient les éléments idéaux pour un film d'horreur !
-Calme-toi, Rose. Assieds-toi, dit d'une voix sereine mon amie.
\-Je... \-Respire. 
Malgré ses conseils pour me détendre, je ne réussissais pas à m'apaiser. C'était comme si la terreur se diffusait partout dans mon corps. Et quand j'ai levé les yeux pour regarder les étoiles, je suis tombée nez à nez sur une silhouette éthérée sur la tour. Elle était revenue ! Complètement paniquée, je la pointais du doigt.
-Elle... Elle est là..., ai-je bredouillé, les yeux écarquillés.
Louise a levé aussi sa tête vers la tour mais la femme n'était plus là. Mon amie m'a regardé avec un air narquois.
-Ne me dis pas que tu as peur de te promener dans les bois la nuit, se moquait Louise, amusée par mon malaise.
\-Je le sens pas ! On s'en va, conclus-je, apeurée. 
Louise obéit en ronchonnant que je suis parano et personne ne venait ici à cette heure. Pourtant, je continuais à sentir un regard perçant sur nous. Je cherchais partout et rien. Je devenais folle ! Sans hésiter, j'ai attrapé la main de mon amie et j'ai marché rapidement. Comme si j'avais la mort aux trousses. Mais, j'étais ralentie par mon amie qui continuait à me charrier.
-Décompresse ! Tu vas tomber si tu ne fais pas attention, dit Louise en allumant l'option torche de son portable.
\-Dépêche-toi ! 
-Allez-vous en...
J'ai regardé Louise qui s'était arrêtée. Apparemment, je n'étais pas la seule à avoir entendu cette voix. Nous sommes restées quelques secondes aux aguets. Rien... J'ai repris ma marche quand une fumée blanchâtre bloquait le chemin. Apeurée, je m’immobilisais tandis que Louise s'approchait lentement du brouillard pour le toucher. Toutefois, dès que mon amie avait touché la fumée, elle s'est évaporée.
-C'est dingue ! Regarde, elle est au bout du chemin, s'exprime Louise, excitée comme une puce.
-Ça me rassure pas...
Mon amie ne m'écoutait plus, elle était en train de courir pour rejoindre la fumée blanche alors que moi, j'étais tétanisée. Mon cerveau avait du mal à enregistrer tout ce qu'il se passait. Soudain, une main glacée me toucha l'épaule. Je me suis retournée d'un coup et je me suis retrouvée avec la femme de la tour. Vu qu'elle était proche de moi, je pouvais voir plus de détails. Elle n'était plus blanche, c'était comme un hologramme avec des couleurs vu qu'on pouvait voir à travers. Elle n'avait pas l'air de venir d'un temps ancien, ses habits étaient récents mais ils étaient très colorés. Son maquillage était sophistiqué et sa coiffure était gaufrée avec beaucoup de volume. Ça me faisait penser à une working-girl des années 80.
-Je...
-Chut...
Je suis restée sans voix. J'avais en face de moi un fantôme ! C'était déroutant de voir un esprit flotter quelques centimètres au dessus du sol.
-Partez et ne revenez pas avant le jour.
C'était un ordre et non une affirmation. La femme-fantôme n'était pas méchante. Au contraire, elle était souriante et douce. Elle pointait du doigt le chemin que mon amie avait emprunté pour suivre la fumée blanche. J'étais tellement abasourdie par la situation que je ne bougeais pas. Ce qui agaçait légèrement le fantôme. Celui-ci est apparu derrière moi pour me pousser légèrement pour m'indiquer de me dépêcher. J'obéis sans broncher, je me suis mise à courir à en perdre haleine. Quand j'ai rejoint Louise, elle tentait toujours d'attraper la fumée blanche qui continuait d'avancer. J'ai réalisé que c'était le chemin qui menait à la voiture. Était-ce un signe ? La fumée s'estompait au fur et à mesure que je m'approchais. Louise était déçue toutefois elle avait des étoiles plein les yeux. Si elle savait ce que j'avais vu plus tôt.
-Tu te rends compte, Rose ! On a vu un fantôme, s’enthousiasmait Louise.
\-Oui... Hé ! Attention ! 
Louise avait trébuché sur une branche et elle se retrouvait au bord du chemin. Soudain, le fantôme est apparu nous faisant crier de peur. Il avait le visage déformé par la colère et hurlait à pleins poumons. C'était si strident que nous devions nous boucher les oreilles. J'ai attrapé la main de Louise et nous avons couru comme des folles à lier jusqu'à la voiture. Qu'est-ce qu'il clochait chez ce fantôme ? Tantôt il était sympathique, tantôt il était furieux. Je me suis sentie en sécurité seulement quand je suis rentrée à la maison. Louise était fatiguée mais euphorique. Sa rencontre avec la femme de la tour était une « super expérience » selon ses dires. Alors que moi, j'étais traumatisée, je ne comprenais pas le comportement du fantôme. Je devais creuser un peu plus.
Quelques jours plus tard, j'ai fait des recherches. J'ai trouvé des articles de journaux racontant un fait divers : en 1983, une promeneuse nommée Catherine, s'était perdue dans les bois. Elle s'était réfugiée pour la nuit dans une des tours du château abandonné. Mais, pendant la nuit, il y a beaucoup plu. Frigorifiée, Catherine avait repris sa marche. Cependant, elle a trébuché sur le chemin où il y avait un grand ravin dont la profondeur était d'une vingtaine de mètres. Catherine a percuté plusieurs arbres avant de finir en bas du ravin. Elle n'avait pas survécu à ses blessures. Et on l'avait trouvé trois semaines plus tard.
C'était une triste histoire pourtant j'ai eu un déclic. Je devais retourner là-bas pour vérifier quelque chose. Ainsi, un weekend, toujours avec Louise, nous sommes retournées là-bas. Quand nous étions au milieu du trajet, je me suis stoppée net. Je m'approchais lentement du bord et j'avais raison. L'endroit où Louise avait trébuché était la même place où Catherine avait chuté. Louise était tellement surprise de la découverte. J'ai déposé des fleurs pour rendre hommage à Catherine. J'ai entendu un « merci » presque inaudible mais ça m'a fait plaisir.
Louise m'a révélé la vraie nature de Catherine : c'était une dame blanche. Tout le monde connaît une histoire de dame blanche. C'est une légende universelle et très populaire. Je me suis toujours faite l'image de la dame blanche comme une auto-stoppeuse. Une dame blanche pouvait être maléfique et tuer les gens qui l'aidaient. Ou elle était bénéfique et elle avertissait les gens du danger. Comme ça avait été le cas pour nous. Catherine nous a sauvé la vie. Grâce à elle, je crois maintenant au paranormal mais ce n'est pour autant que je m'aventure dans les bois la nuit...
submitted by Cynielila25 to HORRIFIX [link] [comments]

[EUREDDISION 2019]- Sélection nationale 🎺🎺

Eureddision 2019 : National Playlist (no vote)

Salut les amis ! L'Eureddision c'est comme l'Eurovision sauf que pas du tout. Ici on parle d'élire l'ultime musique pan-européenne de l'année. Vous avez l'entraînement tous les lundi, aussi je vous fais confiance pour que la Patrie Glorieuse emporte le titre. L'objectif officiel est la découverte des langues et cultures, mais on ne se cachera pas nous devons au moins avoir plus de vote que les anglais.
L'an passé la France s'est trompée et a élu Eddy de Pretto et son "Tu seras un homme mon fils", suite à un scrutin sous haute tension. Ce choix fut funeste et nous a valu une piteuse 9e place, malgré les qualités certaines du morceau.
ICI ON POSTE LA MEILLEURE CHANSON DE 2018 (lien vers l'annonce de pothkan)
Cette semaine on fait juste une playlist avec toutes vos propositions, on votera la semaine prochaine ! C'est une façon de garantir que vous écouterez les propositions et d'éviter les phénomènes de "premier arrivé, premier servi".
Je déclare la phase de sélection nationale de l'Eureddision ouverte !

REGLES

Les chansons proposées doivent respecter les stipulations suivantes :
Merci de respecter le format habituel des Lundi Playlist :
 * [**Artist** - *Title*](link) (genre / year) "Little text to describe the song and explain why it should be selected - username" 
Ce qui donne l'exemple suivant :
Merci à tous de votre participation !

Retrouvez d'autres playlists sur /lundiplaylist

Playlist Actuelle

[Playlist YOUTUBE]()

  • Juliette Armanet - À la folie (Variété/2018) " La fille cachée de Véronique Sanson et William Sheller, dans un morceau tout doux et un poil nasillard, qui rappelle que la variété française a ses lettres de noblesse. On note une version japonaise pas piquée des hannetons ! - amiral_poitou"
  • Myth Syzer ft. Hamza - Sans Toi (New RnB/2018) "C'EST JAMAIS FINI AVEC LUI QU'EST CE QUE TU VEUX QUE JE TE DISE amiral_Poitou"
  • Myth Syzer ft. Lolo Zouai - Austin Power (New RnB/2018) "Lolo Zouai c'est une vedette montante du rnb français. Tu mixes ça avec une instru de l'espace, un myth syzer en roue libre, du franglais, un clip qui défrise le slip et on a un morceau quidonne envie de choses pas catholiques. Un must. amiral_Poitou"
  • Miel de Montagne - Permis B, Bébé (Pop/2018) " Un clip au sommet, un refrain entêtant, des muscles et de la douceur. Un morceau au sommet de la hype, pour conduire et fredonner - Amiral_poitou"
  • Cléa Vincent - Nuits sans sommeil (Pop / 2018) "De la pop indépendante un peu rétro avec des synthétiseurs cools, des percussions électroniques, et des paroles à l'eau de rose. On ne gagnera jamais avec Cléa Vincent mais on ne participe pas à l'Eurovision pour gagner. - jaunissefraiche"
  • Orelsan - Discipline (Rap/2018) "Sur un album un peu sorti en skred (tu l'as ?), j'aime bien ce morceau qui synthétise pas mal l'esprit Orelsan. Et le clip est assez sympa. - orolol"
  • Cour de Récré - GiscardPunk (Rétrowave/2018) "Une plongée dans le rétrofutur des années 70, les TGV, des technologies de pointe, une mélodie éthérée et entrainante, c'est ça les 30 glorieuses !"
  • Cadillac - Game Over (Terrorisme sonore bienveillant / 2018) "Les paroles décalées, le clip chelou, les yeux exorbitants de Cadillac ; ça marquera bien les esprits et ça nous fera gagner, j'en suis sûr ! - Zoneur"
  • Feu! Chatterton - Souvenir (Pop alternative / 2018) "Très belle chanson avec beaucoup d'émotions qui m'a fait redécouvrir ce groupe; avec un petit côté Radiohead/Pink Floyd et surtout un final magnifique ! - Unchiengeant"
  • Odezenne - Au Baccara ( musique alternative - rap / 2018 ) "Simple et entraînant" - u/Treuzz
  • Bifty ft Biga Ranx - Petit Boze ( Reggae-rap / 2018 ) "Le flow de Biga Ranx mélanger a la connerie de Bifty pour un bon mélange et une musique qui reste en tête et qui se réécoute en boucle". -u/Treuzz
  • Malik Djoudi - Sous Garantie (electro-pop poitevine / 2018) "Parce que ce synthé entêtant m'obsède depuis des mois sheraf"
  • La Fanfare Invisible ft. Des Gilets Jaunes - Du Mouvement Social (Fanfare / 2018) "La musique aura toujours un pouvoir communicatif. Y-a-t'il plus belle réussite que rassembler et faire chanter ensemble des gens de milieux et d'âges si différents. La France va mal, chantons. - Capitaine-Keravent"
  • -M- - Superchérie (Funk variété / 2018) "Un rythme funky digne des meilleurs sample de Daft Punk (simple coïncidence que Thomas Bangalter ait participé), des choeurs légers de sa fille, à écouter au réveil pour commencer avec énergie et sourire."
  • Mylène Farmer - Désobéissance (Variété / 2018) "Parce que c'est Mylène qui est une vieille peau qui fait pas son âge, ou alors parce que c'est notre Madonna à nous en France. Après elle est peut etre canadienne, mais en france depuis longtemps - prosperyouplaboom"
  • Dominique A - Aujourd'hui n'existe plus (Variété / 2018) "Dominique A fait chanter la langue française depuis bientôt 30 ans, et parvient à maintenir le niveau. Pour la joie de vivre ce n'est toujours pas ça, mais le lyrisme est toujours présent et la touche électro bienvenue. - GnolEvilBulgroz "
  • Varsovie - Va dire à Sparte (Rock grandiloquent / 2018) "Les paroles sont absconses, on invoque Nerval puis la mort de Roland sur une ryhthmique new wave, le rythme s'emballe, les guitares et la voix s'enflamment, ça finit par exploser. - GnolEvilBulgroz "
  • Boulevard des airs - Allez reste (Variété/ 2018) "Je ne veux pas qu'on sache que c'est moi qui l'ait proposé - Isiloki"
  • Dinos - Les pleurs du mal (Rap/2018) "Roi de la punchline issu de rap contenders, ce morceau s'inscrit plutôt dans le "rapoésie", une instru qui claque, en prime un petit clin d'oeil à Baudelaire." SpaceSnail1"
  • King Weed - Annabelle (Stoner / 2018) "Un album parfait pour une virée en bagnole par 40°. Psyché, mélodique et soigné" - u/Behem"
  • Eddy de Pretto - Ego (Variété / 2018) "J'adore Eddy de Pretto, son lyrisme et sa musique. Tout le monde devrait l'écouter, ce mec vise toujours juste dans ses chansons et en plus elles sont chouettes à écouter. Puis il a une façon de chanter et de se mouvoir assez poétique, je trouve, il me fait un peu penser à un troubadour gothico-neo-minimaliste. - Borchtch"
  • COOKIExCUNT - Adrianos Lefresnos (Goregrind - 2018) "Parceque Plus Haut d'Alk est sortit en décembre 2017. - MrSareth"
  • Canine - Twin Shadow (Electro Gospel/ 2018) "Clip énigmatique, voix planante, je n'arrive pas à me sortir cette chanson de la tête." - Fearandir"
  • Corine - Il fait chaud (Disco-pop / 2018) "Œuvre pop rétro-futuriste polarisante et politiquement chargée contre le réchauffement climatique. Ou peut-être pas, en tout cas ce tube fait monter la température. - Medadef"
  • Lord Esperanza - Love Courtney (Rap mélodique / Janvier 2018) ''Un des meilleurs rappeurs de sa génération sur une musique très différente de son habitude, aux couleurs belles et mélancoliques - u/Feuntre''
  • Dinos - Helsinki (Rap / 2018) "Je pense que cette musique devrait être choisi, car d'abord je l'aime bien, mais aussi car le style de ce rap est très mélancolique, ce qui change, & surtout la manière de raconter une histoire de rupture (PS: Il est certes né au Cameroun, mais a grandi la plus grande partie de sa vie en France). - Bagoral"
  • Khatia Buniatishvili - Franz Schubert - Impromptu no.3 (classique / 2019) "Comme rien n'interdit de proposer de la musique instrumentale, je propose de créer la surprise en proposant de la musique classique par la pianiste Française Khatia Buniatishvili. - MarioDelMonaco123"
  • Hoshi - Ta Marinière (rock / variété / 2018) "Hoshi raconte ses aventures amoureuses, en évoquant sa passion et ses crises. - _red_one_"
  • Flavien Berger - Castelmaure (Electro Chanson Française/ 2018) "Pour moi la meilleure de l'album, je trouve ça assez novateur sur le plan littéraire et de l'instru - Quentou"
  • Eddy de Pretto - Jimmy (hip-hop / variété française / 2018) "Un poème de plus plein d'émotion comme à son habitude, évoquant la drogue, la dépendance et les relations sentimentales - _red_one_"
  • LES 3 FROMAGES - Babos à la Playa (Rock / 2018) "C'est une chanson humoristique sur les bobos avec du bon son - _red_one_"
  • Clara Luciani - La grenade (pop rock / 2018) "Prends garde ! - sally-draper"
  • Aya Nakamura - Pookie (pop / 2018) "Ferme la porte, y'a la pookie dans l'side - sally-draper"
  • L'Impératrice - Erreur 404 (Electro / 2018) "Très French Touch, une mélodie délicate, haut-perchée et planante, posée sur une basse qui tue des chatons. - nice-pigeon"
  • S.Pri Noir (Ft. Nekfeu) - Juste pour voir (rap / 2018) "S.Pri Noir et Nekfeu se rappellent leurs début. Ce n'est pas la première fois que ces deux là se réunissent et comme toujours, ça donne une chanson très belle - Ulas42"
...

Amiral_Poitou pour l'Eureddision team

submitted by Amiral_Poitou to france [link] [comments]

Qui veut la peau de Roberto Saccado ? Chapitre 2

Si vous avez raté le début c'est par là : https://www.reddit.com/france/comments/dvjftt/qui_veut_la_peau_de_roberto_saccado/?utm_medium=android_app&utm_source=share
Chapitre 2
Atterrissage à Roissy à 22h00, il fait 3 degrés et je cours pour attraper le RER B direction Denfert (pourtant j'en viens !). Le RER démarre devant mon nez et c'était le dernier direct. A cause des travaux, le prochain s'arrêtera à Gare du Nord et il faudra ensuite prendre la ligne 4. Mon cerveau m'indique que je suis toujours en chemisette alors j'attrape un pull et je checke mes messages. C'est le désert.
J'arrive à l'hôtel à minuit, je prends deux douches l'une après l'autre, une chaude pour me nettoyer, en particulier le truc bizarre dans mes cheveux, et une froide en suivant car je suis toujours en exothermie comme un Balrog de Morgoth. Tout finit par se calmer, je suis encore dans le déni, et je m'endors d'un coup. Au milieu de la nuit, je me réveille avec un flash de souvenirs foireux, j'essaie de me persuader que c'est mon imagination qui cherche à boucher les trous, mais je ne suis ni très convainquant, ni très convaincu.
Le lendemain matin, j'ai rendez vous avec un fournisseur à la station F, je me dis que ca va me changer les idées. Effectivement, ça me distrait un moment et je suis en mode "numéro de claquettes" pour bien expliquer nos besoins, nos "use cases", nos "contraintes", je novlangue comme un startupeur du sentier et ca me détend un peu. Par contre, arrivé à la cantine, j'ai soudain deux trois flash pas cool je me tape un bad trip. Mon hôte m'interroge :
"Ca ne va pas ?"
"Dimanche soir à Milan, y'a un truc que je n'ai pas digéré, j'ai fini à l'hôpital"
"Vous aviez choisi quoi ?"
"Des fruits de mer"
"Oh oui, ca peut etre violent !"
C'est pas complètement faux, et j'ai pas envie de raconter ma vie. J'envoie un message à Milan mais je n'ai pas de retour. "Elle doit être de mauvais poil, on verra plus tard.". La journée passe dans le speed du taf, je fais des confs calls inaudibles, je découvre que des process ont été modifiés connement, je reçois des mails idiots, mais cette frénésie me maintient à flot, mon cerveau est occupé. Vers 18h, je me pose dans un de mes QGs près de Notre Dame : -"Comment ça va docteur ?" m'interpelle le patron. -"Week end compliqué, chef, je vais juste prendre un thé au jasmin." -"Je vous apporte ça à votre table habituelle" C'est idiot mais j'ai presque les larmes aux yeux. C'est le genre d'endroit oů je me sens bien. -"T'es un peu en état de choc, mon gars !" Au moins, je suis plus dans le déni. J'en ai pris plein la gueule et je commence à peine à l'intégrer.
Je passe quelques coups de fil concernant les obsèques qui ont lieu le lendemain matin dans le sud. Avec le mouvement social chez les cheminots, je me retrouve coincé à devoir prendre l'avion et ca va me couter bonbon. On est mardi soir, je sais où je vais aller, rue saint jacques, il y a un bon restau et le mardi soir, c'est Olga qui joue du piano, ca va me faire du bien.
Je suis tout seul au restaurant mais comme dans la chanson de Police : "I'm never alone … at the end of a phone". Emilie me tire les oracles à distance puis Liz me fait une séance de psychothérapie. Liz a vécu un truc bien glauque 2 ans plus tôt, une histoire bien flippante à base de GHB. L'enquête n'avance pas alors on travaille ensemble avec notre ami google et quelques oiseaux de nuit. Du coup, je peux lui déballer mon sac comme elle m'a déballé le sien quelques mois plus tôt. On peut comparer nos notes en quelque sorte. Je choisis la daurade et un petit couple s'installe a côté de moi, ils viennent de Milan. Je les aide à lire la carte et å choisir, c'est un peu ma cantine ici. -"C'est très gentil, Monsieur, merci pour tout vos conseils … vous êtes déjà allé à Milan ?" -"Oui, j'ai beaucoup aimé !" Heureusement Olga commence à jouer et mon dessert arrive. Un peu de Blues, un peu de Jazz, un peu de Bossa … Olga me jette un oeil et entame "How insensitive" … A propos de "How insensitive", toujours aucun message de Milan ?!? Pour passer un peu le temps, je sors le texte d'une chanson que j'avais commencé cet été, et j'ajoute un couplet très sombre pour achever la chanson dans le blues total.
La chanson s'intitule "La femme serpent", je sens que je vais encore changer quelques trucs mais ça vous donnera une idée : ...
La Femme Serpent (Embrun - Août 2019 / Milan - Octobre 2019)
"Peut-être que tous les dragons de nos vies sont des princesses qui n'attendent que le moment de nous voir un jour beau et courageux. Peut-être que toutes les choses qui nous font peur sont au fond des choses laissées sans secours qui attendent que nous les secourions.” Rainer Maria Rilke
J’avais croisé la route de la femme serpent, Et j’étais sans aucun doute, parti perdant, Car elle avait décidé, pour mon plus grand malheur, D’avaler d’un seul trait, mon coeur.
J’ai dû feindre la panique, pendant des heures, User de mes tactiques, de trappeur, L’emmener en forêt, dîner au bord de l’eau, Evitant ses crochets, desserrant ses anneaux La femme serpent, a un corps de rêve, Qui fait monter la sève, aux braves gens, La femme serpent, ondule dans la foule, De coqs et de poules, estivants. Au bout d’une semaine, trépidante, Elle devint enfin un peu moins méfiante, Reprenant mes esprits, sortant de ma torpeur, J’entrevis sous sa cuirasse, un coeur !
Saisissant ma chance, prudent je m'avançais, Pour pouvoir enfoncer, à travers ses jarrets, Une hampe d’argent, toute empreinte d’un charme Destiné à combattre la force de ses armes
La femme serpent, a un regard de glace, Qui laisse peu de place, aux sentiments, La femme serpent, dès qu’elle se lasse, Retourne dans l’espace et délaisse son amant.
Au lieu de se défendre, elle prêta le flanc Et soudain se fendit sa peau de crocodile Laissant apparaître avec des airs fragiles La princesse éthérée d’un royaume d’orient
Il suffisait une fois d’agir avec courage, Pour briser le sortilège qui la tenait captive, Dans un rôle effrayant, en attendant que vivent Les doux mots de Rilke, sur son visage La femme serpent, sous la chaleur se love, Testant d’un bout de langue, de grands vins, délicats La femme serpent, qui en amour innove, Offrant sa peau ambrée au goût de paprika
Au réveil cependant, je constate incrédule La marque des crochets et l’effet du venin Nombreuses, les vipères ont fait un vrai festin Dans cet hôpital blanc, les victimes se bousculent
N’ayant eu le courage d’affronter son destin De faire les bons choix, de forcer sa nature Contrainte, elle retombait dans sa caricature Obéissante ainsi aux ordres du malin
La femme serpent, n’a laissé qu’une mue En guise de souvenirs et d’avertissements La femme serpent, finira dans la rue Minée par les regrets et les ressentiments
A suivre
submitted by vinglat to france [link] [comments]

Senteurs, parfums et arts olfactifs - un guide pour r/france - Partie 3 : Plongée dans le monde féminin

Partie 1 ici, Partie 2 là.
Chose promise, chose due, juste à temps pour la période des fêtes où Sephora espère bien que vous dépenserez votre argent pour acheter des trucs qui sentent bon chez eux.
Dans ce troisième opus, nous allons plonger dans le rayon qui te fait peur à toi, france, rempli de rose, de paillette, et d’ethyl maltol. J’ai parlé du rayon femme de la parfumerie. J’ai utilisé la même démarche que pour le précédent, en donnant donc pour chaque saison et période de la journée 3 options, en général à des budgets très variés, en essayant de mentionner plein de maisons différentes pour vous permettre de découvrir des styles parce qu’il y en a plein. J’ai aussi fait un encart spécial pour des parfums “Signature”, que je considère comme pouvant se porter en toute occasion facilement.
Un petit rappel déjà, le genre des parfums n’est qu’un marqueur culturel, et j’encourage donc ces messieurs à sentir mes recommandations, je connais des hommes qui, sans être des nerds du parfum comme moi, portent des parfums vendus comme féminins, et tout le monde s’en fout.
Je vous conseille de lire d’ailleurs la partie 2, en particulier la section sur les conseils pour bien acheter. On n’achète pas à l’aveugle, jamais, tous les Sephora peuvent vous produire des échantillons de l’intégralité de leur offre qui vous permettront de tester le nez dégagé et l’esprit frais.
Allez, assez tergiversé, lançons-nous.
Automne
Chauds, les marrons ! Le début du cocooning, malgré une saison particulièrement chaude cette année. Du coup, pas trop de grisaille pour le moment, mais quand même un rafraîchissement par rapport à cet été. Entre deux discussions sur le réchauffement climatique à la machine à café, vous pourrez porter les options suivantes :
Journée
Nuit
Hiver
Glagla. Quoique cette année, vu la chaleur de l’été et de l’automne, rien n’est certain. Toujours est-il que les températures baissent, Noël arrive, et il est temps de revêtir des parfums chauds, pour aller avec un petit pull douillet.
Jour
Nuit
Printemps
Les oiseaux reviennent, la nature verdit, on peut espérer quelques crues histoire de mettre une bonne ambiance. Mais surtout, le soleil, les terrasses, tout ça redevient possible pour toute personne n’ayant pas envie de porter trois doudounes. Et ça, ça se fête !
Jour
Nuit
Eté
Les nuits sont courtes, les journées sont chaudes, on peut faire des barbecues, c’est la fête ! Mais c’est aussi la saison où il est le plus difficile de trouver quoi porter sans tuer l’intégralité du wagon de RER non climatisé dans lequel vous êtes bloqué suite à un incident voyageur.
Jour
Nuit
Enfin, voici les parfums dont j’estime qu’ils méritaient une place à part !
Vous avez des questions et remarques que ce soit sur la liste ou pour tout autre chose ? Je me ferai un plaisir d’y répondre dans les commentaires !
submitted by quodo1 to france [link] [comments]

Amour et Lumière dans nos Actions /Cristalyne ℒℴνℯ ☀☾★ Alexandre Dudermel- ETHEREAL AND MEDITATIVE MUSIC soiscool mec - YouTube Nioh - Les Abysses / Arme corrompu en Éthéré

En Français : Je suis un spécialiste de la Vie dans les autres Mondes (en particulier les Mondes Parallèles et les Mondes de l'Au-delà). J'ai une formation de Biochimiste et je suis un spécialiste de l'origine moléculaire et cosmique de la Vie. Je suis écrivain ésotériste. Les mots « esprit » « désire » « aspire » « plaisir » et « l’Idée », tous suggèrent la vie éthérée que nous aspirons. La position des mots dans ce poème est important, mais aussi les rimes. Au début du poème Du Bellay parle de la circularité sans fin de la vie. La rime des mots « jour » Download PDF: Sorry, we are unable to provide the full text but you may find it at the following location(s): http://hdl.handle.net/2027/chi... (external link) http ... Qui a rapport à l’éther, aux espaces célestes. - Substance éthérée. - Corps éthéré. - Région éthérée. (poét), - La voûte éthérée, Le ciel. (fig) Se dit des sentiments très purs, très immatériels, parfois raffinés, et des Personnes qui les éprouvent. - Amour éthéré. - Nature éthérée. - Jeune fille éthérée. Synthèse général des phénomènes biologiques. Aimantation universelle. Vie éthérée et planétaire ...

[index] [5902] [1770] [2186] [6704] [1073] [3715] [317] [5938] [1569] [6226]

Amour et Lumière dans nos Actions /Cristalyne ℒℴνℯ ☀☾★

Éthérée et sournoise la menace est diffuse, lovée dans tes entrailles la bête vivra recluse S'il n'en restait qu'un, s'il n'en reste qu'un. Emmurés dans nos catacombes d'apparat, au dehors l ... Teaser Vidéo Live White Elephant Dans une ambiance parfois terrienne, lourde et puissante, parfois aérienne, éthérée et rêveuse, WHITE ELEPHANT navigue entre trip-hop, rock et electro. On y ... 07- La bourse ou la vie. 08- L'âme à tout faire. ... "Machu Pichu") et favorise une exploration musicale éthérée, encore inédite dans le domaine de la musique pop au Québec. ... On joue esper hero avec theros sur magic arena Code du jeu : Deck 4 Héroïne de la Première circonscription (RNA) 11 3 Marais (MIR) 340 2 Cavalière meurtrière (ELD) 97 3 Île (MIR) 336 2 ... Puisse la lumière et l'amour être dans nos actions et que nos lèvres goûtent les fruits sucrés du monde qui brille avec la vie éthérée.... Texte de la Vidéo/La nouvelle Culture des ...

http://binary-optiontrade-arabic.gayporntube.pw